Questions fréquentes

Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser par rapport à vos soins dentaires à Londres.

Les plus fréquentes sont listées ci-dessous.

Pour les autres, n’hésitez pas à nous contacter, par email ou par téléphone.

 

Qu’est-ce qu’un détartrage, pourquoi doit-on en faire et à quelle fréquence ?

Un détartrage est un nettoyage professionnel des dents, y compris sous le niveau de la gencive. A cause de la plaque dentaire et de la salive, du tartre se dépose sur  les dents. Ce tartre est responsable de la mauvaise haleine, du saignement des gencives et, sur le long terme,  du déchaussement et de la perte des dents.

Le tartre est aussi responsable des taches causées par le thé, le café et le tabac.

Afin d’éviter tous ces problèmes, nous préconisons de procéder à un détartrage tous les 6 mois.

A la différence des dentistes anglais qui font réaliser le détartrage par un hygiéniste et nécessitent donc deux visites distinctes pour le détartrage et le check-up de vos dents, nous vous proposons dans la même séance le check-up et le détartrage effectué par le dentiste.

Qu’est ce qu’une carie ? Quelles conséquences ?

Une carie est une cavité qui se forme dans la partie minéralisée de la dent (d’abord l’émail à l’extérieur, puis si elle n’est pas traitée, elle atteint la dentine plus à l’intérieur de la dent). La carie non traitée détruit progressivement la dent. A un stade plus avancé, elle provoque des douleurs importantes, et plus tard un abcès ( infection).

Le traitement consiste à nettoyer la cavité et la reboucher avec un composite ( « plombage blanc ») ou avec un inlay en céramique. Si le traitement est intervenu tardivement, il peut être nécessaire de dévitaliser la dent ( retirer le nerf de la dent).  Dans ce cas, il est fréquent que la dent soit délabrée et nécessite une couronne au lieu d’un simple composite ou inlay.

D’où l’utilité de visite de contrôle chez le dentiste au moins une fois pas an pour intervenir précocement et éviter d’en arriver à ce stade.

 

Qu’est ce que la maladie de gencive, parodontie ? Conséquences.

Les dents sont maintenues en place par l’os du maxillaire, lui même recouvert d’une fine couche de gencive.

C’est la bonne santé de cet ensemble, os + gencive ( appelé parodonte), qui assure la bonne santé de la bouche et la durabilité des dents.

Le tartre principalement, mais aussi certaine maladies générales, peuvent affecter la gencive, le plus souvent en provoquant une inflammation chronique. La conséquence visible est un saignement des gencives. La conséquence, peu visible au début, est une perte de l’os sous-jacent.

Des études récentes ont montré un lien entre l’inflammation chronique des genvices et une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires.

 

Doit on faire extraire les dents de sagesse ?

Il n’y a pas de règle générale pour la conservation ou l’extraction des dents de sagesse.

Deux raisons principales conduisent à les extraire :

1-    Les dents de sagesse n’ont pas la place de sortir et bouleversent l’alignement des autres dents (il est encore mieux d’intervenir avant que les dégâts soient réalisés).

2-    Pendant la période de sortie des dents de sagesse, qui peut durer 2 ans voire plus, des infections se reproduisent plusieurs fois.

 

Comment remplacer une dent manquante ?

Lorsqu’une dent a dû être extraite son remplacement est généralement nécessaire pour éviter de déstabiliser l’équilibre général des mâchoires et du visage.

La méthode traditionnelle de remplacement de dent absente était le bridge en céramique, qui s’appuye sur les dents voisines.

Actuellement il est établi que la méthode qui donne les meilleurs résultats à long terme est la mise en place d’un implant dentaire.

 

Qu’est ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une racine artificielle qui est installée dans le maxillaire à la place d’une dent absente, pas une petite intervention chirurgicale.

Le plus souvent l’implant dentaire est en titane. Il peut aussi être en céramique zircone.

Différentes techniques existent et le Dr Larmoyer vous expliquera celle qui est le mieux adaptée à votre situation.

La mise en place de l’implant se fait avec une anesthésié locale, et généralement est totalement indolore. Les suites opératoires sont minimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *